Histoire et traditions d’Halloween : le rôle incontournable des bonbons

Les derniers jours d’octobre sont marqués par la célébration d’une fête bourrée de folklore et de tradition : Halloween. Cette nuit d’étrange féérie est rythmée par ses nombreuses coutumes, dont celle du trick-or-treat (ou farce ou friandise), qui fait la chasse aux bonbons une partie cruciale de la fête. Mais pourquoi les bonbons tiennent-ils un rôle si crucial dans cette célébration ? Pour comprendre cela, partons à la découverte de l’histoire d’Halloween.

Des origines celtes à la modernité : la vérité sur Halloween

Avant d’être associée au plaisir innocent des bonbons, la fête d’Halloween était enracinée dans des croyances bien sombres venue du peuple celte. Les Celtes, peuplade antique d’Europe occidentale, célébraient Samain, une fête symbolisant la fin de l’année agricole et le commencement de la nouvelle année. Ils croyaient que durant cette nuit, la frontière entre le monde des vivants et celui des morts s’amenuisait, permettant aux esprits des défunts de revenir hanter les vivants. Pour apaiser ces esprits, ils offraient des nourritures et espéraient ainsi attirer leur bienveillance pour l’année à venir.

De la déformation de la tradition : comment des fruits sont devenus des bonbons

Néanmoins, avec le temps et l’expansion de la tradition d’Halloween à travers le monde, les offrandes ont commencé à se transformer. D’abord des fruits, elles sont progressivement devenues des gâteaux et chaussons aux pommes durant le Moyen Âge en Europe. Ces pâtisseries étaient alors les « soul cakes » que les enfants, déguisés en monstres ou en esprits, collectaient de porte-à-porte.

En émigrant en Amérique du Nord, cette tradition s’est adaptée au contexte local. Les chaussons aux pommes ont vite été remplacés par des bonbons par souci de facilité, de coût et de longue conservation. De plus, l’industrialisation de la confiserie a rendu la distribution de bonbons encore plus aisée.

L’importance des bonbons : une affaire d’enfants

Collecter puis savourer ces précieux bonbons est devenu partie intégrante des festivités pour les enfants. L’excitation de leurs cris de « trick-or-treat », leur joie à recevoir ces friandises colorées ainsi que leur empressement à les ramasser renforcent l’ambiance festive de cette soirée.

Mais pourquoi tant d’engouement autour des bonbons ? Pour répondre à cette question, dressons une liste :

  • Sucrerie et enfance : En premier lieu, il est normal que les enfants soient attirés par des sucreries, c’est un fait quasi universel ! Ajoutez y la rare permission de consommer ces friandises sans limites à Halloween, l’attrait devient irrésistible.
  • Appartenance à une communauté : Ensuite, la chasse aux bonbons n’est pas uniquement liée au goût sucré. Elle crée aussi un sentiment d’appartenance aux traditions du quartier, créant une ambiance de partage et de joie avec les voisins.
  • Influence de la culture populaire : Enfin, la société moderne a constamment associé Halloween et bonbons dans la culture populaire (dessin animés, films et publicité), renforçant cette association dans la tête des enfants.

Ainsi, même si les bonbons semblent à première vue être une simple gourmandise, ils sont en réalité porteurs d’une dimension sociale et affective importante pour les enfants.

Un rôle effrayant : Bonbons et monstres d’Halloween

Et côté déguisements ? Ces derniers représentent habituellement une forme d’esprit maléfique ou monstrueux, rendant hommage indirect à la tradition celte qui voulait apaiser les esprits des morts. Les costumes terrifiants permettent aux enfants, tout comme autrefois, de se confondre parmi les esprits que l’on pense errer cette nuit-là. De quoi donner la chair de poule ! Mais ici encore, les bonbons ont leur rôle à jouer.

En effet, pour adoucir leurs apparitions monstrueuses, les enfants offrent aux adultes une alternative entre le sort (trick) ou les bonbons (treat). Le choix est vite fait ! Les bonbons deviennent ainsi la douceur dans un monde de frayeur, et leur récolte permet aux enfants de revenir à une insouciance enfantine après avoir joué aux fantômes et monstres comme les grands.

La vérité ?

Ainsi, même si le rôle principal des bonbons à Halloween peut sembler être d’offrir un plaisir sucré aux enfants, ces friandises colorées contribuent en réalité à maintenir vivantes les racines historiques de cette fête. Ils lient ensemble passerelles entre passé et présent, frayeur et joie, traditions ancestrales et modernité. Halloween ne serait pas la même sans nos ami(e)s douceâtres, qui sont indispensables pour perpétuer l’enchantement de cette nuit magique.